Journal d'une "Newbie"


Bonjour, je m'appelle Camille Damagnez, je suis au lycée Montaigne, en terminale Production Graphique (RPIP). Je suis venue au Centre Social et Interculturel ALCO pour une durée de quatre semaines, dans le cadre d'un stage dans le domaine du graphisme.

Le centre ALCO possède un FabLab et un pôle multimédia réunit au sein d'un dispositif appelé l'ALCOLAB. Ce dispositif crée entre autre des jeux vidéos avec les jeunes usagers du Centre Social, dans le but de promouvoir de façon ludique la culture du jeux vidéos, pour faire découvrir des métiers et susciter des vocations.

Il permet aussi aux jeunes de voir comment est créé un jeu vidéo. Et ma tâche était de créer un logo pour le futur studio de jeux vidéo : le "Studio NewBie".

J'ai réalisé quelques croquis en deux jours. Je me suis surtout inspirée de jeux pixel (ex : PacMan) pour faire la typographie du "NewBie".


Quand les ébauches étaient terminées, un premier vote a élu le croquis correspondant aux attentes. Je l'ai ensuite reproduis sur ordinateur avec le logiciel Inkscape (logiciel open source professionnel de dessin vectoriel dont voici le lien vers un tutoriel : https://www.youtube.com/watch?v=cY4c6pq_qwU) en y mettant de la couleur et en améliorant l'idée de départ.

A la fin de la semaine, j'avais créé plusieurs propositions avec différentes couleurs et différentes typographies pour le mot "Studio". Un second vote a éliminé ceux qui ne correspondaient pas, j'ai donc dû m'adapter au choix des personnes, mais aussi prendre en compte plusieurs propositions pour arriver à un meilleur logo. J'ai ensuite fais une charte graphique avec toutes les impressions, afin de voir l'évolution du projet.

Au début de la deuxième semaine, j'ai réalisé un tampon encreur à l'effigie du logo "NewBie". Le tampon a été réalisé grâce à l'imprimante 3D, pour lequel j'ai utilisé le site TinkerCad (https://www.tinkercad.com/) qui sert à créer un objet virtuel, et le logiciel Ultimaker Cura (https://ultimaker.com/fr/software/ultimaker-cura) qui permet d'utiliser l'imprimante 3D.

Pour le manche, j'ai coupé une barre de bois (l : 12 cm / d : 1.8 cm). Quand les deux parties ont été terminées, je les ai assemblées afin de former le tampon. Le problème est que l'encre n'adhère pas au bloc imprimé.

Dans la troisième semaine, j'ai dû refaire le tampon. J'ai donc fabriqué le support qui servira à contenir le lino sculpté à l'effigie du logo avec l'imprimante 3D . Pour tracer les contours des lettres sur le lino, j'ai imprimé l'image avec la découpeuse vinyle Silhouette Caméo (http://silhouettefr.fr/silhouette_studio.html). Mais j'ai malheureusement sculpté le lino en positif, j'ai alors gravé un autre carré de lino qui permettra de tamponner le logo dans le bon sens.
 
Pour cette étape, je conseille de découper votre pochoir en négatif, pour ne pas que votre résultat ne se fasse à l'envers lors de votre impression.

Durant mes quatre semaines de stage, j'ai pu apprendre à utiliser les outils numériques et des pratiques manuelles pour mes créations graphiques.

J'ai aimé varier entre l'informatique et le manuel car cela évite le travail répétitif. Mais j'ai aussi apprécié utiliser de nouvelles machines comme l'imprimante 3D et la découpeuse vinyle.

Le seul inconvénient est que pour la deuxième impression, il a fallu modifier le bloc du tampon car il se décollait de la plateforme au début de l'impression.

Merci à l'équipe pour m'avoir permit de découvrir des machines que je n'avais jamais utilisé, et m'avoir conseillé pendant ce projet.